Benapse : le blog

webmarketing, référencement, webanalytics & web tout court

Géofencing : définition

Le géofencing : application du So Lo Mo

Malgré l’engouement pour les réseaux sociaux et un taux d’équipement en smartphones toujours croissant, il semblerait que 72% des français considèrent risqué le fait de rendre « publique » leur localisation géographique.

Tiens tiens…. et pourtant le buzzword à la mode n’est-il pas « SoLoMo », pour Social Locale Mobile, la convergence de ces trois points clés : réseaux sociaux, géolocalisation et équipement en tablettes et smartphones ?
On nous aurait menti ?!

Bien sûr que non, le SoLoMo est tout à fait dans l’air du temps et si le marché n’en est encore qu’à ses balbutiements, il est fort à parier que cela aille vite, très vite.
Comme tous les usages, il faut un certain temps d’adaptation avant que cela ne soit tout à fait intégré comme usage et mode de consommation. Le premier frein : la peur paranoïaque d’être pisté partout par Big Brother, est le premier verrou qui va sauter, dès lors qu’on aura créé les premiers services / les premières applis dont personne ne pourra plus se passer.

Petites explications sur le geofencing, un nouveau buzzword tout à fait tendance.

 

Qu’est ce que le geofencing ?

On l’appellerait aussi « gardiennage virtuel » selon wikipédia… non en fait on l’appelle geofencing.
Mais l’expression « gardiennage virtuel » n’est pas inintéressant.
En effet, il s’agit de tracer d’une frontière virtuelle autour d’un espace géographique défini.
On définit un périmètre virtuel (à l’aide de coordonnées GPS) et lors de l’entrée ou de la sortie de ce périmètre, cela va déclencher une action : une sonnerie ou un message de votre smartphone.

Le but est ici de proposer un service à son utilisateur en fonction du lieu où il se trouve.

 

Geofencing : mode d’emploi

Le geofencing fonctionne ainsi : les données de localisation sont reçues par un récepteur GPS embarqué et transmises via un smartphone, ou un ordinateur portable ou de tout autre appareil doté d’une puce GPS (voir certains dispositifs métier comme dans l’agriculture).

L’action déclenchée dépendra de l’appareil et de l’application utilisés.

 

Applications du géofencing

Elles sont encore à inventer mais on peut déjà penser à des choses qui existent :
– l’application « Rappel » de l’Iphone permet de créer des alertes associées à des lieux
– il existe des dispositifs permettant de toujours savoir où se situent ses enfants… ou son chien…
– certaines entreprises peuvent ainsi gérer leur flotte de véhicules (poids lourds, autocars, …)
– contre le vol, certains véhicules sont équipés d’un dispositif GPS permettant d’alerter le propriétaire si son véhicule se déplace dans une zone restreinte

 

Petit bémol

Attention à la batterie ! Si votre appareil tente toute la journée de se localiser, soyez prévoyant et prenez toujours votre chargeur avec vous !

 

source photo : GPSmagazine.com

Laissez un commentaire